52314615 - coffe and book near window with bright sunny light

Chère lectrice, Cher lecteur,

Novembre est terminé et je dois admettre que j’ai été débordée…Le travail m’accapare énormément. Depuis septembre, je suis de retour en classe à temps plein ce qui a eu un énorme impact sur mes activités. Je peux revenir à la maison autour de 19 h et j’ai beaucoup plus de travaux à corriger. Donc, c’est avec un peu de tristesse que je présente ce bilan qui se veut très modeste, voire honteux.

Voici les titres lus en novembre :

Article publié en novembre d’un livre lu en octobre :

N’hésitez pas à cliquer sur les titres pour lire ou relire ces billets!

En guise de conclusion, je vous laisse sur cette citation tirée du livre de Stefan Zweig Lettre d’une inconnue. J’ai adoré ce bouquin. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le recommande fortement. Je n’ai jamais pu oublier cette histoire d’amour…

Mon enfant est mort hier – c’était aussi ton enfant. C’était aussi ton enfant, ô mon bien-aimé, l’enfant d’une de ces trois nuits, je te le jure, et l’on ne ment pas dans l’ombre de la mort. C’était notre enfant, je te le jure, car aucun homme ne m’a touchée depuis le moment où je me suis donnée à toi jusqu’à cet autre où mon corps s’est tordu dans les souffrances de l’enfantement. Ton contact avait rendu mon corps sacré, à mes yeux : comment aurais-je pu me partager entre toi qui avais été tout pour moi, et d’autres qui pouvaient à peine frôler ma vie ?

J’ai d’ailleurs trouvé une adaptation cinématographique réalisée en 1948 de Lettre d’une inconnue. La voici pour votre plus grand plaisir, je l’espère.

Je vous souhaite un merveilleux mois décembre!

Bien à vous,

Madame lit

Ophuls, M. (1948). Lettre d’une inconnue [vidéo en ligne]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=LnmrE8H2AVQ