Mots-clefs

,

ItalieChère lectrice, Cher lecteur,

Comme vous le savez, je quitte sous peu pour l’Italie. Donc, je n’aurai pas le temps de lire vos billets et de les commenter. De plus, je ne pourrai probablement pas publier sur mon blogue. Comme lecture, je vais avoir sous la main Promenades dans Rome de Stendhal. Saviez-vous que l’illustre auteur a passé beaucoup de temps en Italie? Il a écrit souvent à propos de ce pays… Pour vous faire rêver de Rome, voici un extrait de ma lecture de voyage.

 La vue de tant de fats ennuyés m’eut gâté Rome. Je cherchai des yeux une fenêtre de laquelle on dominât la ville. J’étais au pied du Pincio; je montai l’immense escalier de la Trinità dei Monti, que Louis XVIII vient de restaurer avec magnificence, et je pris un logement dans la maison habitée jadis par Salvador Rosa, via Gregoriana. De la table où j’écris je vois les trois quarts de Rome; et, en face moi, de l’autre côté de la ville, s’élève majestueusement la coupole de Saint-Pierre, et, une demi-heure après, ce dôme admirable se dessine sur cette teinte si pure d’un crépuscule orangé surmonté au haut du ciel de quelque étoile qui commence à paraître.

Rien sur terre ne peut être comparé à ceci. L’âme est attendrie et élevée, une félicité tranquille la pénètre tout entière. Mais il me semble que, pour être à la hauteur de ces sensations, il faut aimer et connaître Rome depuis longtemps. Un jeune homme qui n’a jamais rencontré le malheur ne les comprendrait pas. (p. 14)

coupole

Je trouve ce passage magnifique, empreint de beauté et de vérité…

Au plaisir de vous retrouver! À bientôt!

Bien à vous,

Madame lit

Stendal (1997). Promenades dans Rome. Paris : Gallimard, coll. Folio classique.