Mots-clefs

,

Soleil_scortaChère lectrice, Cher lecteur,

En guise de citation aujourd’hui, je vous offre l’incipit de ma lecture du moment. À cet égard, je poursuis mes découvertes   d’ouvrages se déroulant en Italie. En ce moment, je suis plongée dans Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé. Jusqu’à maintenant, j’apprécie le talent de raconteur de cet écrivain que je ne connaissais pas. Laurent Gaudé a d’ailleurs remporté le prix Goncourt en 2004 pour ce roman. Il s’est vu décerner aussi le prix Jean Giono et le prix du roman populiste.

Alors, pour réchauffer nos cœurs, voici une citation soulignant la puissance du soleil italien!

La chaleur du soleil semblait fendre la terre. Pas un souffle de vent ne faisait frémir les oliviers. Tout était immobile. Le parfum des collines s’était évanoui. La pierre gémissait de chaleur. Le mois d’août pesait sur le massif d’un Gargano avec l’assurance d’un seigneur. Il était impossible de croire qu’en ces terres, un jour, il avait pu pleuvoir. Que de l’eau ait irrigué les champs et abreuvé les oliviers. Impossible de croire qu’une vie animale ou végétale ait pu trouver- sous ce ciel sec- de quoi se nourrir. Il était deux heures de l’après-midi, et la terre était condamnée à brûler. (p.11)

J’ai hâte de vous en parler davantage!

Au plaisir et bonne lecture!

Au fait, avez-vous lu ce récit?

Bien à vous,

Madame lit

Gaudé, L. (2006). Le soleil des Scorta. Saint-Amand-Montrond: Babel, 283 p.

Figure : https://www.google.ca/search?q=le+soleil+des+scorta&biw=1366&bih=622&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjM5aKb9-DLAhXjm4MKHU4LD_0Q_AUIBigB#tbm=isch&q=le+soleil+des+scorta+r%C3%A9sum%C3%A9&imgrc=fSYNwxszdKUecM%3A