Mots-clefs

Affiche-SLO-2016-8.5-x-11-500x647

Chère lectrice, Cher lecteur,

Aujourd’hui, je suis allée au Salon du livre de l’Outaouais. Il se déroulait au Palais des congrès de Gatineau du 25 au 28 février 2016. Le Salon du livre de l’Outaouais s’est doté cette année de la thématique Liberté/Libre.

Ainsi, j’ai eu l’immense plaisir de m’entretenir avec l’écrivaine québécoise Marie Laberge. Je vous ai déjà parlé de cette dernière à quelques reprises sur ce blogue. Elle a eu la gentillesse de me dédicacer son essai Treize verbes pour vivre et son dernier roman Ceux qui restent. Je suis choyée d’avoir encore eu le privilège de converser avec cette grande dame de la littérature québécoise.

De plus, j’ai eu la chance d’entendre Claudia Larochelle, animatrice de l’émission Lire à ARTV, chroniqueuse et auteure, parler de son amie, l’écrivaine Nelly Arcan. Il importe de mentionner que Nelly Arcan s’est ôté la vie en 2009 après avoir connu un succès avec ses romans Putain, Folle, À ciel ouvert, Paradis clef, en main et Burqa de chair. Les ouvrages de cette figure marquante de la littérature québécoise ont été publiés aux Éditions du Seuil. J’ai d’ailleurs acheté l’essai Je veux une maison faite de sorties de secours; Réflexions sur la vie et l’œuvre de Nelly Arcan, publié sous la direction de Claudia Larochelle. Cette dernière a eu aussi la bonté de me dédicacer l’essai. Je tiens à la remercier encore une fois.

Je me promenais de kiosque en kiosque et je sentais ce vent de liberté souffler sur les visages heureux des lectrices, des lecteurs, des écrivaines, des écrivains , des représentantes et des représentants de diverses entreprises littéraires… Quel plaisir de se retrouver chez soi pour souligner le talent des auteurs et la culture francophone!  De plus, j’ai croisé des collègues. C’était bien de se rencontrer pour célébrer la littérature!

Je vous laisse sur les magnifiques paroles de Marie Laberge, présidente d’honneur 2016 du Salon du livre de l’Outaouais. Elle sait parler du mot Liberté.

Liberté! Le mot a non seulement des ailes, mais il en donne.
Bien sûr, elle a son prix, cette liberté. Et tous n’y ont pas accès dans la même mesure.
Même quand elle est accessible, il faut la chercher avant de se l’accorder, savoir jusqu’où on peut ou on veut la pousser. Les chaînes ne viennent pas toujours de l’extérieur ou de l’autre…
La réflexion, la connaissance et la culture sont les vitamines de la liberté. Plus on s’ouvre au monde, plus on se connaît soi-même et plus la liberté prend de l’ampleur et de la vivacité.
Être libre, c’est pouvoir choisir. Être libre, c’est agrandir le verbe vivre.
Et les livres sont des alliés indéfectibles pour apprivoiser sa liberté.
À travers les livres, qu’ils soient pure fiction ou franche réalité, analyse du présent ou du passé, fuite vers l’ailleurs ou exploration intérieure, à travers les livres se trouve le fil qui conduit à soi et à la liberté.
Lire, c’est partir à l’aventure en choisissant le pays sur papier. Lire, c’est s’évader, s’enrichir et rêver.
Le Salon ouvre ses portes sur tous les possibles: les livres sont là, petits mondes de liberté, de découvertes et de retrouvailles. Les auteurs vous attendent, ayant pris la liberté de déserter l’ermitage de l’écriture.
Libre à vous d’en profiter pleinement et de venir à la rencontre de vos alliés.

Bon Salon!
– Marie Laberge

Aimez-vous aller dans ce type d’événement littéraire ?

Bien à vous,

Madame lit

Salon du livre de l’Outaouais.(2016). Présidente d’honneur 2016. Repéré à http://slo.qc.ca/slo-2015/presidente-dhonneur-2016-marie-laberge/

Figure:

Salon du livre de l’Outaouais. (2016). Thématique et visuel 2016. Repéré à http://slo.qc.ca/slo-2015/thematique-et-visuel-2016/

Imae_2_livres