fleur_jaune_novembre

Chère lectrice, cher lecteur,

Comment décrire ce mois de novembre? Ce dernier aura été marqué par des événements terrifiants dont il est difficile de se remettre en tant qu’humanité…

Sur une note plus personnelle, j’ai sorti mon manteau d’hiver pour accompagner ma chienne lors de nos marches,  j’ai retrouvé mes bas de laine avec plaisir, j’ai revu la danse du feu dans mon foyer….et j’ai corrigé des travaux de mes étudiants.

En ce qui a trait à la lecture, novembre aura été consacré qu’à un roman Belle du Seigneur d’Albert Cohen. En tant que lectrice, je suis comblée, car mon blogue aborde surtout l’amour dans les romans. Donc, je viens de lire le roman de l’Amour. Que dire de plus après côté littéraire? Je sais que je connaitrai d’autres belles lectures… mais, comme mentionné dans mon billet, j’ai trouvé ma cathédrale littéraire de l’Amour… De plus, j’ai lu ce roman en même temps qu’une copinaute et c’était ma première expérience. J’ai beaucoup apprécié cette activité! Donc, j’aurai lu 1100 pages en novembre.

Aussi, j’ai participé à deux TAGS : Liebster Award et Blogger Recognition Award.

J’ai  également publié un billet sur Le docteur Jivago dont je suis particulièrement fière. Si vous ne l’avez pas lu, vous n’avez qu’à cliquer sur le nom du roman pour avoir accès à ce dernier.

J’ai présenté l’essai de Vincent Jouve  L’effet-personnage dans le roman pour vous faire découvrir une théorie très intéressante abordant l’instance lectrice.

De plus, j’ai rédigé un texte présentant des incipits que j’apprécie dans différents romans.

Comme j’aime bien aussi afficher des citations sur mon blogue, et bien, en novembre, il y en a quelques unes qui s’y retrouvent.

J’ai aussi publié un article sur le roman de Jessica Brockmole Une lettre de vous.

Je dois dire que je suis satisfaite de mon mois de novembre…même si ce dernier s’avère très sombre et qu’il faut nous auréoler de lumière pour chasser cet obscurantisme qui afflige le ciel de nos vies.

Merci chère lectrice et cher lecteur de rendre si vivant mon blogue… vous me donnez le courage et la force de poursuivre!

D’ailleurs, il y a eu plus de 1 400 visites de mon blogue en novembre! Ce chiffre dépasse celui d’octobre. Je suis bien contente d’avoir autant de gens qui prennent le temps de venir me faire un petit coucou.

En guise de remerciement, je vous offre une splendide citation tirée de ma lecture de novembre.  Cette dernière présente Ariane lors de sa marche à l’amour… C’est ce que je nous souhaite… une marche à l’amour….

Marche triomphale, marche aux côtés d’un seigneur plus grand qu’elle. Face grave et cheveux auréolés, ivre de santé et de beau temps, ensoleillée et pourvue de toutes hormones de jeunesse, sa main dans la main de son seigneur, elle allait à longue allure, belle de son seigneur, robe secouée et s’envolant en deux ailes battantes. Le bruit de sa robe secouée par la marche était le claquement d’un voilier cinglant vers une île extraordinaire, et l’amour était le vent qui gonflait les voiles. Le bruit de sa robe était exaltant, le vent sur son visage était exaltant, le vent sur son visage haut tenu. (p. 653)

Bien à vous,

Madame lit

Référence : COHEN, Albert, Belle du Seigneur, Saint-Amand, Gallimard, collection Folio, 2007 [1968], 1109 p.