DSCN4200Chère lectrice, cher lecteur,

Je rends hommage aujourd’hui à un oncle qui est parti trop vite rejoindre mon papa au firmament. En son honneur, je publie cette belle citation de Christian Bobin.

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang : d’abord, éclaboussures, affolements dans les buissons, battements d’ailes et fuites en tout sens. Ensuite, grands cercles sur l’eau, de plus en plus larges. Enfin le calme à nouveau, mais pas du tout le même silence qu’auparavant, un silence, comment dire : assourdissant.

Donc, tonton Raymond, je pense à toi.

Je sais qu’il aurait été content de cette petite attention car il aimait bien mon blogue. Il était abonné…

Bien à vous,

Madame lit